EBSILUX - une solution interopérable et transfrontalière

EBSILUX

Introduction

En 2020, le ministère de la Digitalisation, Infrachain, le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) et l'Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) se sont associés pour développer le projet EBSILUX.

Cofinancé par l'Union européenne, le projet EBSILUX intègre le Luxembourg dans la European Blockchain Services Infrastructure (EBSI). L'EBSI s’inscrit dans le European Blockchain Partnership (EBP), un partenariat qui unit 29 pays (les États membres de l’UE, la Norvège et le Lichtenstein) et la Commission européenne.

Objectifs

L'EBSI utilise la blockchain pour construire des services transfrontaliers et permettre aux organismes publics de numériser et de délivrer ou de certifier des documents qui constituent le moyen standard de vérifier des informations sur les personnes (cartes d'identité, permis de travail, permis de conduire, etc.), les entités juridiques et les marchandises (origine des conteneurs, sécurité des produits, etc.).

EBSILUX met en œuvre une étude de cas européen EBSI au niveau national, conduisant à l'achèvement et au fonctionnement du marché intérieur en soutien à la compétitivité de l'économie européenne. Le projet permettra de créer de nouveaux services transeuropéens. Plus précisément, les citoyens, les administrations et les entreprises du Luxembourg et des autres États membres de l'Union bénéficieront de la participation du Luxembourg au projet EBSI et de la collaboration avec les autres États membres de l'Union européenne. Ce projet vise à créer le même niveau de confiance dans les services numériques qu'il existe aujourd'hui dans les autres services publics. 

Première étude de cas

Le Luxembourg a fait de la mobilité des étudiants, du multilinguisme et de la coopération internationale une de ses priorités. Une solution interopérable et transfrontalière est donc essentielle. EBSILUX vise à développer une solution pour fournir des diplômes numériques d'études supérieures dont l'authenticité pourra être vérifiée automatiquement. Les diplômes numériques permettront le partage d'informations fiables sur les qualifications de leurs détenteurs sous forme de données structurées plutôt que de simples documents PDF non vérifiables.

L'étude de cas s'appuie sur l'identité numérique, le registre distribué (blockchain) et le mécanisme de vérification automatique des titres/présentations numériques. EBSILUX permettra ainsi aux citoyens de se familiariser avec les concepts de portefeuilles numériques. En ce sens, ce projet est un premier pas important pour créer l'infrastructure nécessaire pour l'échange de données provenant de sources fiables entre le secteur public et le secteur privé dans un environnement transfrontalier.

Avantages

L'étude de cas des diplômes assure qu'un diplôme a bien été émis par une certaine université et permet de créer de la confiance entre les écoles/universités, les étudiants et les employeurs dans des interactions digitalisées. Les fraudeurs qui utilisent des diplômes falsifiés nuisent à la réputation des écoles et des universités. L'étude des cas des diplômes vise ainsi à éliminer le risque de fraude. De plus, les employeurs pourront vérifier instantanément la validité des diplômes de leurs candidats, ce qui accélère la procédure de recrutement.

L'étude de cas des diplômes est un premier pas visant à donner à chaque citoyen le contrôle sur ses données et d'avoir un endroit pour recevoir, gérer et partager tous types de certificats numériques qui vont constituer son identité numérique. L'échange standardisé de données structurées augmentera la qualité des données et constituera un gain de temps considérable dans les procédures administratives. Enfin, l'étude de cas des diplômes contribuera à la mobilité des étudiants et à la coopération internationale au Luxembourg.

ESSIF

Pour soutenir l'étude de cas des diplômes, une identité numérique basée sur le cadre ESSIF (European Self-Sovereign Identity) est également mise en œuvre. ESSIF permettra aux citoyens de créer, contrôler et utiliser leur propre identité numérique (y compris l'identification, l'authentification et de nombreux autres types d'informations liées à l'identité) sans avoir à s'en remettre à une autorité unique et centralisée. Ce cadre fait suite à l’annonce par la Commission européenne d'une identité numérique fiable et sécurisée pour tous les Européens.

De ce fait, ESSIF facilitera non seulement tous les types d'interactions numériques entre les différentes parties des secteurs public et privé, mais aussi les processus entre les citoyens et les administrations publiques ou les parties privées dans tous les États membres de l'Union.

Source: www.ebsilux.lu

Dernière mise à jour